freelance, démarrer une rentree sereine

 

Amis freelance, si comme moi vous vous êtes accordés quelques semaines de repos durant l’été, la rentrée peut s’annoncer difficile.
Retour à la réalité : il faut relancer les clients, réorganiser son planning, démarcher de nouveaux prospects etc.
Afin de conserver les bénéfices que vous avez acquis durant vos congés, voici quelques conseils pour démarrer une rentrée sereine.

bureau freelance

Conseil N°1 : To Do List !

Je suis une fan (voir une maso !) des listes. Rien de tel pour s’organiser.
Mais qu’est ce qu’on liste ?
Et bien moi perso., je liste tout !  Des factures à venir, aux prospects potentiels, en passant par les projets que je souhaite voir apparaitre sur mon portfolio, ou encore par les objectifs que souhaitent atteindre.
Oui Mais les listes ça sert à quoi ?
Ca aide à y voir plus clair pour avancer. Et rien de mieux pour la rentrée que de démarrer avec une bonne visibilité sur ce que l’on souhaite faire.

Conseil N°2 : Mettre son profil à jour sur les réseaux sociaux

Linkedin, Viadéo, Twitter etc. Les réseaux sociaux sont une mine de prospects potentiels et vous rendent visibles sur la toile.
Je vous conseille une mise à jour régulière de votre profil. Ajouter vos dernières missions, parler de vos ambitions, de votre façon de travailler etc.
Et pourquoi pas prendre contact avec les prospects qui vous interessent ?

Conseil N°3 : Mettre à jour son Portfolio

Si comme moi vous êtes partis en congés avec une montagne de projets à boucler, vous devez avoir de quoi mettre à jour votre book.
Pour nous freelance, le portfolio est un point crucial à entretenir très régulièrement.
Mais les cordonniers étant souvent les plus mal chaussés, le manque de temps fait que l’on a du mal à bichonner notre communication.
Aussi, en attendant les premiers retours de nos clients, profitons de notre temps libre pour le mettre à jour, et le soigner.

Conseil N°4: Organiser son Agenda

J’ai un peu de temps libre courant septembre, j’en ai profité pour m’inscrire au Salon Créer 2015. J’espère que ce rendez-vous m’apportera de nouveaux clients, et me donnera quelques clés pour avancer.
Mettre à jour son agenda, se fixer des rendez-vous, se former, autant de choses à planifier dès la rentrée si l’on veut s’accorder le temps de le faire.
En effet, une fois dans le rush, on n’a plus le temps de s’organiser des journées pour les forums, les rencontres ou la formation.
Pourtant, dans nos métiers, celà reste primordial. Tenter de vous bloquer des dates pour le faire semble être une bonne solution.

Conseil N°5 :Recontacter vos clients, et faire marcher son réseau

Prendre des nouvelles de vos clients apporte 2 choses :
Celà permet d’entretenir la relation, mais aussi de l’aider à se remémorer vos projets. Peut-être aura-t-il une nouvelle mission à vous confier ?
Pourquoi ne pas inviter M.Client1 à prendre un café pour discuter de ses projets rentrée ?

Conseil N°6: Voir l’année sereinement

Sport, détente, organisation de planning etc. Pour aborder la rentrée sereinement, il faut trouver un rythme de travail qui nous convienne, et s’y tenir.
Afin d’éviter de reprendre un rythme stressant et de se noyer dans le travail, il est important de se trouver un créneau de détente (1h ou 2h dans la semaine).
Egalement, je conseille de définir une journée dans la semaine pour s’occuper de la prospection, des relances, du réseautage et de la compta. En ayant une journée définie à l’avance,
vous pourrez aborder plus sereinement vos journées de production et être ainsi plus efficace.

J’espère que mes conseils vous seront utiles, je vous souhaite une excellente rentrée !

Je suis une femme du numérique !

C’est quoi une femme du numérique ?

J’ai découvert cette semaine sur Twitter, qu’il existait une commission Femmes Numériques.
Cette commission a été créée en 2011 par Synthec Numérique, elle permet de « motiver les jeunes filles et les femmes pour les convaincre du formidable potentiel que représente le numérique. »
En effet, le secteur du numérique et des nouvelles technologies est encore trop souvent masculin. Pourtant, les femmes sont en mesure d’apporter leur savoir-faire et leur créativité dans ce secteur, aujourd’hui très porteur.

ipad

Je suis une femme du numérique

C’est assez valorisant de se dire que je fais partie de ces femmes, engagées dans un secteur plutôt masculin.
Je suis jeune, dynamique et créative, et mon métier de webdesigner me rend fière.
J’adore mon métier, qui est avant tout une passion.
Je travaille chaque jour pour rester à la pointe des techniques numériques, qui sont en perpétuelles évolutions, et je fais de ce métier un challenge.

C’est difficile ?

Ne nous voilons pas la face : Oui ! ça l’est.
Être une femme dans le monde du travail c’est partir avec un handicap.
Pour ma part, j’ai 29 ans, je suis mariée et j’ai 2 enfants (de 5 et 3 ans)… Aïe ! 2nd handicap !
Il est vrai que c’est un problème de société que l’on retrouve dans à peu près tous les secteurs. Mais lorsque l’on est dans un secteur majoritairement masculin, c’est pire !
Il faut savoir proposer des idées, travailler 2 fois plus, parfois argumenter davantage pour pouvoir valoriser son travail et paraitre « crédible ».

Lorsque j’ai eu mon 2eme enfant, j’ai choisi de prendre un 80% pour concilier vie professionnelle et vie personnelle.
Alors, je vous vois déjà dire, bon elle est maman avant tout etc. C’est faux ! Lorsque j’ai entamé mon 80%, je me suis investie 2 fois plus dans mon travail.
Je travaillais au studio mais également chez moi, j’ai réalisé et proposé des prototypes de projets, j’étais en perpétuelle recherche d’innovation.
Au lieu de faire 6h/jour, j’en faisais 9 ou 10, mais c’était top ! parce que j’aime ça !
Je me suis formée également, j’étais déterminée à prouver ma motivation et mon intérêt pour mon domaine.
Et j’avoue que j’avais également le besoin qu’on me considère, non pas comme « celle qui a des bébés », mais bien comme celle « qui a des idées »….

Être une femme du numérique : Challenges et Enjeux

femme numerique

La passion

Je me suis déjà demandée s’il ne serait pas plus « facile » de changer de secteur pour me diriger vers un emploi plus… féminin.
Alors oui, la réponse est clairement oui ce serait beaucoup plus facile.
En revanche, je perdrais la passion que je mets aujourd’hui dans mon travail.
Lorsque l’on entame des études d’Arts Appliqués à l’âge de 15 ans et que l’on utilise  par la suite nos connaissances graphiques et notre créativité, dans un domaine précis, on ne peut pas rester sans passion. Ou alors, c’est que l’on n’est pas fait pour celà.
Aussi, je reste déterminée à imposer ma place dans ce secteur.

Le rôle d’ambassadrice

Si je devais changer de métier, j’aurais l’impression d’avoir échouée dans mon rôle de femme.
Je souhaite en effet, donner à ma fille le modèle d’une femme entreprenante et « numérique ».
J’aimerais qu’elle évite les stéréotypes et qu’elle puisse choisir son domaine, comme j’ai eu l’opportunité de le faire.
Etre une femme du numérique c’est jouer le rôle d’ambassadrice de la femme et de ses capacités professionnelles.

Merci à Syntec Numérique pour l’initiative

Je remercie  Synthec Numérique pour l’initiative et vous invite à visiter le site de la commision.
Espérant que dans les années à venir, nous serons plus nombreuses dans notre secteur, j’invite toutes les femmes du numérique à revendiquer leur savoir-faire.

les tendances du web design pour 2015

les tendances du web design pour 2015.
Lors d’un entretien d’embauche, on m’a très récemment demandé quelles seront les tendances du web design non pas pour 2015, mais d’ici 5 ans…
Heu… d’ici 5 ans ?… tout va tellement vite qu’on ne va pas s’emballer, je ne suis pas encore médium !
Toutefois, j’ai répondu à la question en partant des tendances d’aujourd’hui et de celles que je pouvais projeter pour l’an prochain.

J’ai d’abord évoquer le FLAT DESIGN, la notion de simplification visuelle qui permet une lecture plus facile sur supports mobiles.
Des couleurs légères (blanc, gris), pas d’ombrées, on va droit au but, l’optimisation visuelle permet de mettre en valeur le contenu.

Les PICTOGRAMMES et ICÔNES pour illustrer et simplifier la navigation.
Les lecteurs web et mobiles aiment la notion de visuels.
Un pictogramme parle davantage et de manière plus rapide à l’internaute, et permet de simplifier la navigation.
Personnellement, j’utilise beaucoup la police fontawesome, qui est plutôt complète et bien illustrée.

La TYPOGRAPHIE
Avec l’apparition des Google Fonts et de leur intégration très facile, la typographique prend place sur le web.
Elle permet une personnalisation intéressante et apporte une richesse visuelle non négligeable.

Le PARALLAX
qu’il soit vertical, horizontal, réagissant au mouvement de la tablette ou du smartphone, le parallax est l’une des grandes tendances qui je pense, perdurera.
En effet, ce principe permet une navigation enrichie et ludique, et apporte du dynamisme et de la profondeur à une page.

Principe de GRILLES et de RESPONSIVE
En tant qu’infographiste webdesigner,il y a bien longtemps que j’ai compris que le responsive n’était pas une option, mais une logique obligatoire pour tous les sites web à venir.
La lecture multi-supports est désormais généralisée et un site non responsive n’est plus cohérent face à la demande.
Les grilles modulables et visuelles sont apparues avec le responsive design et offrent des possibilités de graphisme et de lisibilité très utiles.

Un SITE WEB et une APPLICATION
De plus en plus de marques complètent leur site web avec une application mobile.
En effet, la lecture n’étant pas la même sur supports mobiles que sur le web, il est judicieux d’adapter l’usage au support.

La MONOPAGE
L’apparition du site simplifié à une seule page est très pratique et envoie une nouvelle notion de navigation.
un petit exemple sur mon site : www.sophierohart.fr
Plus simple, plus directe.
Attention toutefois au temps de téléchargement de la page. En effet, si elle est trop chargée, le temps de chargement sera long et la navigation moins agréable.

Le STICKY MENU
Oui ce menu magique qui vient se fixer en haut de votre page et reste présent jusqu’au bas de page.
Une nouvelles fois, les principes d’ergonomie et de simplification sont les grandes tendances de l’année à venir.

La PHOTO et la VIDEO
des visuels pleines pages, slider, slideshow, des vidéos etc. L’avenir du web est visuel.
L’image, le son, la vidéo seront, je pense, des éléments récurrents et primordiaux dans la navigation.

Les RESEAUX SOCIAUX et la PERSONNALISATION
Je pense que les réseaux sociaux tiendront une place toujours plus importante dans le web futur.
La « narcissisation » qu’ils engendrent sera toujours plus forte, et les commerces devront innover davantage pour attirer leurs clients avec des campagnes hyperpersonnalisées.
(rapport aux big data et aux données collectées)

La REALITEE AUGMENTEE
Amorcée en 2014, la réalité augmentée fera partie de nos quotidiens sur nos différents supports connectés.

Pour conclure, les tendances prochaines en web design seront axées sur l’ergonomie (UI et UX), la navigation simplifiée, et la richesse visuelle.
Nous chercherons à apporter des expériences de navigations toujours plus enrichies et agréables.
Les réseaux sociaux et les collections de données permettront une personnalisation extrême des campagnes e-commerces.

Un avenir très prometteur en terme d’innovations et de culture visuelle.
Des tendances en webdesign qui sont décrites et imagées dans ce petit compte rendu assez complet que je vous invite à lire :
[slideshare id=38916551&w=427&h=356&style=border: 1px solid #CCC; border-width: 1px; margin-bottom: 5px; max-width: 100%;&sc=no]